Les nouveaux lieux

Noé s’habitue de plus en plus facilement aux nouveaux lieux, j’entends par là les locations de vacances.

Il y a encore 3-4 ans, il ne dormait presque pas la première nuit et était globalement assez anxieux (troubles du comportement à la Noé : se pincer le nez, se crisper, flapping..).

Là, que ce soit à la location de Seez il y a une semaine ou celle de Salon de Provence hier, il s’est endormi sans problème dès la première nuit, dans la chambre qui lui est attribuée.

Sans « doudou » ni autre objet transitionnel (il n’en a jamais eu, malgré les exhortations de la première éducatrice du SMPEA qui le suivait et voulait à toute force que Noé ait un doudou, il avait alors moins de 2 ans, avait lâché la tétine depuis ses 6 mois et n’était attaché à aucune peluche ni aucun jouet en particulier ; nos tentatives pour lui imposer un doudou ont évidemment été des échecs).

Cette nuit, première nuit à Salon de Provence donc, il a dormi de 22h à 8h30.

La depakine, qui le fatigue beaucoup, est sans doute aussi pour quelque chose dans la durée des nuits, mais enfin son endormissement sans difficulté nous épate.

J’ajoute qu’il s’est relevé de son propre chef pour aller faire pipi, 30 mn environ après le coucher (malheureusement il a quand même fait pipi au lit cette nuit, mais bon, il y a une piscine à la location et il boit toujours de l’eau, qu’il se baigne en rivière, lac ou piscine…)

La mémoire

Noé a une bonne mémoire ; nous sommes arrivés hier dans la location de salon de provence ; une maison sur 3 niveaux, avec beaucoup de décoration (c’est un peu chargé).
On lui a montré les toilettes, celles de l’étage de sa chambre sont un peu difficiles à trouver et en plus on n’avait fait que les lui montrer, alors qu’on l’avait obligé à aller dans celles du RDC.
Hier soir, après le coucher, on l’a entendu se relever et aller aux toilettes de son étage.
Parfois il m’épate, enfin on n’imagine pas qu’il ait cette mémoire des lieux, on n’était arrivés que depuis quelques heures, on venait d’une autre location (donc un autre lieu à s’approprier, ce qui est toujours un peu compliqué pour lui)